12/10/2018

05/09/2018

16/07/2018

Please reload

Posts Récents

Summertrip19 : La route des étoiles

26/08/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Mayday Islandais : l'épave du DC3

21/09/2017

 

"En raison de problèmes techniques, votre vol LOJV17 est retardé". En même temps, vu l'état je comprends pourquoi. Déjà que l'aéroport n'est pas facile à trouver... 

 

C'est peut-être une image que vous avez déjà vu. Soit sur internet, soit lors de reportages sur l'Islande. Ok sur laoujevais.fr aussi. Effectivement, le site du crash de ce DC3 est devenu un site touristique majeur. Mais attention, il se mérite à sa manière.

 

Plusieurs choses à savoir avant tout : 

 1 - Aucun panneau ne vous indique le site. De plus en plus de guides le référencent mais ce n'est pas systématique. Une fois votre escale à Skogafoss faite, si vous reprenez la route 1 en direction de l'est, vous apercevrez un petit parking sur votre droite avec une route accessible désormais qu'aux piétons.

 

2 - Cette route fait 4.1 km pour arriver à l'épave. Soit plus de 8 km pour l'aller-retour. Compter environ 40 à 50 minutes de marche pour arriver à l'avion. Pensez bien à emporter de quoi s'hydrater et éventuellement de quoi vous sustenter.

 

 3 - Outre la distance, il faut savoir aussi que cette piste est désertique. Il n'y a rien aux alentours. Que du graviers. L'endroit est propice au vent qui n'hésitera pas à vous ralentir et vous rafraîchir. Prévoyez des vêtements assez chauds au cas où et surtout de quoi vous protéger de la pluie. Car si elle s'en mêle...

 

Et ça a été le cas pour nous. Le première fois où nous avons voulu nous y rendre, il faisait, comment dire... Pas beau. Mais alors pas beau du tout. Pluie battante avec un vent qui vous empêche de fermer les portes du van (chose assez récurrente lors de notre road trip d'ailleurs...). Je ne sais pas à quelle vitesse il soufflait, mais il ne faisait pas semblant. Avec Max, nous avions décidé d'attendre un peu pour voir si la pluie ne voudrait pas se calmer un peu. Forcément, non. Et force d'admettre que cela ne sera pas pour cette fois-ci. Je n'aurais pas pu faire de photos. 

 

Dernier jour de notre road trip et nous avions décidé dès le matin de reprendre notre revanche. Pas de pluie. Pas de vent. Les conditions sont idéales. Très peu de voitures sur le parking. Barres de céréales et eau en poche, c'est parti. Voilà que le vent se lève. Il nous arrive quasiment de face et est assez fort. Non... Très fort. Cela ne nous a pas empêcher d'avancer pour autant. Ne pensez pas voir la carcasse de loin. Vous ne la verrez qu'au dernier moment. Et croyez moi qu'une fois sur place, cet avion perdu au milieu de nulle part, vous offre un sacré spectacle. Encore plus, si vous vous tournez vers l'Eyjafjallajökull. C'est la version aérienne de l'affiche d'Into The Wild. Du moins si vous êtes seul. Cela a été notre cas pendant plusieurs minutes. Et puis vient la question : comment est-il arrivé là ?

 

D'après Wikipédia, ce DC3 de l'US Navy a dû atterrir d'urgence, suite à un dépôt de glace important sur sa carlingue qui le ramenait inexorablement vers le plancher des vaches en ce 21 novembre 1973. L'équipage venait d'acheminer du matériel militaire à l'aéroport de Hornafjörður. Heureusement pour l'équipage, aucun blessé lors de cette manœuvre. La carcasse est alors abandonnée sur place. Mais d'autres sites parlent d'une autre histoire et il se pourrait que le modèle de l'avion ne soit pas un DC3...

 

En tout cas, il était temps pour nous de faire demi tour et de rejoindre le van. Le parking approchant, bon nombre de personnes nous ont demandé combien de temps il fallait pour se rendre sur place. Les 4 km en ont découragé plus d'un. Et pourtant, cela vaut tellement le coup. D'ailleurs quelqu'un m'a dit qu'il existerait la même chose avec un bateau sur les côtes de l'est...

 

Source : Wikipédia

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous