12/10/2018

05/09/2018

16/07/2018

Please reload

Posts Récents

Summertrip19 : La route des étoiles

26/08/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Bouddhiste ou shinto ?

09/06/2018

 

Les temples... C'est un des passages obligés lors de votre visite au Japon. Des temples, vous allez en trouver partout. Il n'est pas rare d'en apercevoir un au détour d'une rue, d'un marché ou autre. Il faut savoir que les deux religions principales sont le bouddhisme et le shintoïsme et que les japonais pratiquent d'ailleurs couramment les deux cultes. Certains temples sont bien sûr plus imposants et plus importants que d'autres et vous n'aurez que l'embarras du choix.

 

Et je peux vous dire que nous en avons visité (ou vu) un certain nombre : Hasedera, Kinkaku-Ji, Sakurayamahachimangu, Itsukushima, Kennin-Ji, et encore bien d'autres. Mais je vais m'attarder un peu sur le Senbon Shakado (temple bouddhiste) dont l'histoire est particulière. Il s'agit du temple des charpentiers et vous allez vite comprendre pourquoi. Le maître charpentier, lors de la construction de celui-ci a coupé un poteau, comment dire... Trop court. Très embarrassé, aucune solution ne lui vint à l'esprit. C'est alors que sa femme lui soumit l'idée suivante : "Coupe les autres poteaux". Ou une autre solution... L'histoire n'est pas très claire là-dessus. Et c'est là que celle-ci devient tragique. Pour éviter le déshonneur de son mari si les autres se rendaient compte de son erreur, elle décida alors de se suicider. Elle est depuis la gardienne des charpentiers. On trouve d'ailleurs sa sépulture dans le jardin du temple. Il faut savoir que ce temple bouddhiste est un des plus vieux de Kyoto et qu'il garde les traces de la guerre d'Ônin (1467-1477). Trous de pointes de flèches, traces de brûlures, sont bien visibles sur un des poteaux à l'intérieur. Le temple a subit d'importants dégâts pendant cet épisode noir de l'histoire japonaise et a bien sûr été restauré par la suite. Vous pourrez d'ailleurs y contempler les statues des 10 grandes disciplines bouddhistes. C'est juste... Waouh !!! 

 

Qui dit Kyoto, dit bien sûr Fushimi Inari (temple shinto) ! Ce sanctuaire est célèbre notamment pour ses 10000 torii. Il représente pour moi tout ce que l'on peut attendre d'un temple. Il est LE cliché de l'imaginaire que l'on se fait du Japon. Il n'est donc pas rare d'y trouver des japonais en habits traditionnels. La visite vous prendra bien 2 à 3 bonnes heures... ...du moins si vous montez tout en haut. Comment ça ? Ça grimpe ? Oh que oui ! D'ailleurs c'est très drôle de voir cette foule immense en bas où le temple principal se trouve, puis plus vous montez, et moins y a de monde. Après, nous sommes en Asie. Moins de monde, cela veut dire quand même du monde. Mais les touristes occidentaux se font plus rares d'un coup. Et je peux vous dire que ça vaut le détour. Vous serez récompensé par une vue imprenable sur Kyoto et traverser cette forêt sous couvert des torii a un côté magique. Fans de Miyazaki et de ses ambiances oniriques, vous allez être servi ! 

 

Et pour ça, quoi de mieux que Miyajima ! Le tori flottant qui fait face au sanctuaire shinto Itsukushima (où nous avons pu entre-apercevoir un mariage traditionnel) au fond de cette petite baie. Les daims en total liberté. Ces petites lanternes typiquement japonaises le long des routes et des chemins. Cette pagode et ces autres temples. Si je devrais vous donner qu'un conseil, cela serait d'y rester pour y dormir ! Vous pourrez profiter de la quiétude du lieu et de cette ambiance incroyable amené par les lanternes. Il ne manquait plus que les lucioles et le tableau était parfait. Bien qui ne l'était déjà. Sauf que cette île située au large d'Hiroshima ne se résume pas qu'à sa partie basse. Nous sommes donc montés au sommet du Mont Misen en téléphérique. Mais une fois arrivé, il reste une bonne demie heure pour arriver en haut. Le chemin reste facile (voir même très facile comparé à notre randonnée de Gifu) et nous a amené au sanctuaire de la flamme éternelle. Elle est appelé ainsi car elle brûle depuis plus de 1200 ans. Puis ce parfum d'encens... Que du bonheur alors qu'il pleuvait quand même pas mal. Une fois tout en haut, le panorama est juste sublime. Même sous la pluie ! Puis pendant que j'y pense, goûtez aux Momiji-manju. Il s'agit de gâteaux en forme de feuille d'érable fourré. Miam ! C'est la spécialité culinaire de Miyajima. Cette île est un vrai coup de coeur pour moi.

 

Pour terminer ce petit focus sur les temples, je tenais à remercier Mechtild Mertz pour son accueil et son partage de connaissances ! 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous